Comment faire du soutien scolaire ?

Comment-soutien-scolaire

Pour faire un soutien scolaire efficace, il faut avoir les meilleures armes en main. Si vous n’avez pas de formation professorale, il peut être compliqué de savoir comment s’y prendre. Voici quelques règles à observer pour fournir un bon soutien scolaire.

Déterminer les attentes de l’élève

Avant de commencer le cours, il est indispensable de reconnaître les besoins de votre élève durant le soutien scolaire. Bien souvent, les attentes sont définies lors de la première séance. En effet, celle-ci n’a pas nécessairement un but éducatif, mais sert plutôt à favoriser la communication entre vous et votre élève.

Pour édifier un programme sur-mesure, débutez d’abord avec des questions de base :

  • Quel est son niveau d’études ?
  • Veut-il préparer un examen ?
  • À quelle allure souhaite-t-il travailler ?
  • Espère-t-il booster la moyenne scolaire dans une matière en particulier ?
  • Quel environnement préfère-t-il pour travailler (bibliothèque, café, maison…) ?
  • Fournirez-vous certaines ressources (dictionnaires, annales d’examens…) ?

Pensez à avoir une conversation avec les parents. Sachant que ce sont eux qui sont bien souvent vos clients, vous vous devez de répondre à leurs objectifs. Il faut également apprendre à repérer la capacité d’apprentissage de votre apprenant. Si votre élève a des difficultés en mémorisation, optez pour des exercices élémentaires pouvant entraîner sa mémoire.

Enfin, prenez le temps de mettre en place un emploi du temps avec lui. Pensez à organiser votre soutien en fonction des vacances scolaires.

Reconnaître les lacunes de votre étudiant pendant le soutien scolaire

En avançant dans vos séances de cours, vous verrez certaines failles chez votre élève. Bien qu’il soit avantageux de l’informer de ses défaillances, vous ne devez pas le décourager. Associez chacun de vos reproches à une approche positive.

En début de séance, il est impératif de prendre une dizaine de minutes pour réviser. Vous devez effectuer la révision de ce qu’il a vu en cours plus tôt. Vous vérifiez s’il a bien retenu les enseignements de la séance passée. En pointant rapidement du doigt ses difficultés scolaires, vous pourrez plus aisément le guider. Pour reconnaître les lacunes, rien de plus simple :

  • Faites-lui réciter ses leçons
  • Demandez à votre élève d’éclaircir les concepts qu’il a vu
  • Instaurez des exercices de soutien scolaire simples.

Vous vous rendrez compte assez rapidement, des problèmes qu’il a à comprendre certaines parties du cours. Par exemple, il est médiocre en orthographe, mais moyen en grammaire. Afin de le faire progresser subtilement, mettez l’accent sur ses imperfections.

Consolider les connaissances de votre élève

Généralement, les enfants n’aiment pas l’idée de prendre des cours de soutien scolaire. C’est à cause de leurs échecs fréquents que les parents les y obligent. Il vous revient alors de le rabibocher avec le système éducatif. Il faut donc aplanir les lacunes de vos élèves, mais il est également nécessaire de mettre l’accent sur ses capacités déjà existantes.

Si vous voyez que votre élève est excellent dans un domaine, il faut l’aider à y progresser. Grâce à votre renforcement, il pourra peut-être convoiter une mention à un examen. Faites attention à lui apprendre des techniques de mémorisation et à lui donner des exercices plus avancés, selon son niveau.

Utiliser les nouvelles technologies

Au cours des séances à domicile, vous pouvez opter pour une autre assistance grâce aux nouvelles technologies. Fini les classiques (papiers et stylos), place au digital. Pour que votre cours soit amusant, rien de plus simple :

  • Installez des applications sur smartphone consacrées à l’éducation
  • Offrez des cours en ligne
  • Distribuez des exercices en ligne
  • Regardez des vidéos de cours en ligne
  • Réalisez des examens en ligne
  • Installez des logiciels éducatifs pour enfants ou adolescents.

Que vous fassiez du soutien scolaire en ligne ou à domicile, les moyens numériques parleront plus à votre élève. En usant d’un langage qu’il connaît bien, il sera plus aisé de capter son attention et d’empêcher un éventuel redoublement.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *